Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 16:31

Le fascisme :

 

Quatre caractéristiques du fascisme décrites dans le Rapport au Septième Congrès de l’Internationale communiste (1935) :

 

1)  «(...) Le fascisme au pouvoir [c'est] la dictature terroriste ouverte des éléments plus réactionnaires, plus chauvins et plus impérialistes du capital financier. » (Page 2)

 

2)  « Le fascisme allemand agit comme fer de lance de la contre-révolution internationale, comme l'instigateur principal des guerres impérialistes, comme l'initiateur d'une croisade contre l'Union Soviétique, la grande patrie des travailleurs du monde entier. »

 

3) « Le fascisme est le pouvoir du capital financier lui-même. C'est l'organisation de vengeance terroriste contre la classe ouvrière et la section révolutionnaire de la paysannerie et de l'intelligentsia.  En matière de politique étrangère, le fascisme est le chauvinisme sous sa forme la plus brutale, fomentant la haine bestiale contre d'autres nations. » (Page 3)

 

4. « Le fascisme est l'attaque la plus violente menée par le capital contre toutes les masses laborieuses.

Le fascisme est le chauvinisme débridé et la guerre prédatrice;

Le fascisme est la réaction et la contre-révolution enragés;

Le Fascisme est l'ennemi le plus acharné de la classe ouvrière et de tous les travailleurs. » (Page 7)

 

 

Définition du «Petit dictionnaire philosophique», publié sous la direction de M. Rosenthal et de P. Ioudine par les Éditions en langues étrangères, Moscou, 1955, et republié en fac-similé par les Éditions Eugène Varlin, Paris, 1977.

 

 

«Fascisme :

 

Forme la plus réactionnaire, ouvertement terroriste, de la dictature du capital financier, instaurée par la bourgeoisie impérialiste dans le but d’écraser la résistance de la classe ouvrière et de tous les éléments progressistes de la société. Le fascisme est une manifestation de cette réaction politique dans tous les domaines, qui est le propre du capitalisme au stade suprême de son développement, au stade impérialiste.

L’établissement du fascisme atteste que les classes bourgeoises dominantes ne sont plus à même de gouverner, de conserver leur pouvoir par les moyens ordinaires, «démocratiques», que les aspirations croissantes des masses populaires à la liberté ne peuvent plus être réprimées que par la violence et la terreur sanglante.  Ce qui caractérise le fascisme, c’est la suppression des libertés démocratiques, même les plus élémentaires, la destruction des organisations ouvrières et des autres organisations progressistes, l’instauration d’un régime de terreur déclaré pour maintenir le pouvoir de la bourgeoisie ; c’est la préparation et le déclenchement de guerres de rapine dans le but d’asservir les peuples indépendants et de conquérir la domination mondiale.

 

Le régime fasciste a été instauré d’abord en Italie (1922), puis en Allemagne (1933) et dans plusieurs autres pays : en Espagne, en Pologne, en Bulgarie, etc.  L’avènement du fascisme avait été favorisé par la politique de trahison pratiquée par les social-démocrates.  En Allemagne il s’était affublé du masque du «national-socialisme».

Dans le domaine idéologique, le fascisme est le plus franc obscurantisme, une «philosophie» et une «morale» qui prônent la haine de l’homme et le brigandage.  Le fascisme s’appuie sur la théorie raciste (V. Eugénique; Racisme) d’après laquelle la bourgeoisie de telle ou telle nation aurait droit à la domination mondiale, serait la seule race «supérieure».  Les hitlériens préconisaient une «science» particulière : la géopolitique (V.), qui justifiait les prétentions impérialistes à l’«espace vital», c’est-à-dire la conquête de terres étrangères.  Les «philosophes» fascistes rejetaient les acquisitions de la culture et les détruisaient, proclamaient la supériorité des instincts bestiaux sur la raison humaine.  Ils établirent le culte mystique du «sang racial», le culte de la personne du «führer», etc.

 

Le mérite historique du peuple soviétique à l’égard de toute l’humanité progressiste est d’avoir été à la tête de la lutte contre le fascisme dans la deuxième guerre mondiale et d’avoir joué un rôle décisif dans la défaite de l’impérialisme allemand et japonais.  Malgré la débâcle du fascisme à la suite de la deuxième guerre mondiale, les éléments réactionnaires de certains pays impérialistes tentent de le ressusciter.»

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Index alphabétique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada
  • Le blog de Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada
  • : But : Reconstruction d'un et d'un seul parti communiste au Canada, dans chaque pays et d'un et d'un seul Mouvement communiste international. À l'étape actuelle, la formation théorique-idéologique sur la doctrine de Marx et d'Engels, et de Lénine et de Staline est essentielle - (1) élaboration d'un programme d'études: (2) formation de cercles d'études marxistes-léninistes
  • Contact

Vidéo sur le 11 septembre 2001

Recherche

Hymne de l'U.R.S.S.

Images historiques

    Staline - imagesCAZWBVDE

                                                                                                                                                                                          Staline n'a pas quitté Moscou encerclée par les troupes nazies

Liste D'articles

Pages