Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 16:50

_________________________________________________________

 

Coup d'État contre Gustavo Petro, maire de Bogotá, par l'oligarchie colombienne, parce qu'il a renversé la privatisation des services publics effectuée par les administrations précédentes


Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - 12 déc. 2013

Blog : antonio.artuso.over-blog.com - Courriel : pueblo@sympatico.ca

_________________________________________________________

 

Gustavo Petro, maire de Bogotá, capitale de la Colombie, vient de subir un coup d'État, infligé par le procureur général de la Nation, allié de l'oligarchie colombienne et de l'ex-président de la République, Alvaro Uribe.

 

Selon l'oligarchie colombienne, le maire Gustavo Petro a commis le "crime" impardonnable pour la bourgeoisie de renverser la privatisation du service de collecte d'ordures : à nouveau, grâce au nouveau maire, les ordures de Bogotá ne sont pas collectées par des compagnies privées mais par des employés de la Ville.

 

Alors que depuis des années, partout dans le monde, les capitalistes et leur État essaient de privatiser tous les services dispensés à la population par l'État, Gustavo Petro a renversé la privatisation et a confié ces services à la Ville.

 

La privatisation des services de l'État est exigée par les capitalistes des puissances dominantes et les organisations mondiales dans le cadre des accords de mondialisation.

 

La mondialisation c'est le processus de reprise, par les capitalistes, du contrôle qu'ils avaient perdu vers 1945, quand, pour reconstruire l'économie détruite par la guerre, les gouvernements avaient nationalisé et l'étatisé de grands secteurs de l'économie : santé, principales industries de production (charbon, acier, transports, électricité, etc.)

 

Par le coup d'État chilien de 1973, les capitalistes et leurs technocrates, éconimistes, etc., entre autre "Chicago Boys", économistes au service des capitalistes, ont proposé la privatisation des services de l'État, c'est-à-dire la transformation des systèmes de santé, d'éducation, de services sociaux à la population en entreprises privées (cliniques et hôpitaux privés, écoles privées, services privés à la population).

 

Le procureur général, Alejandro Ordoñez, a décrété la destitution de Petro en tant que maire et l'interdiction d'occuper un poste public au cours des 15 prochaines années.  Ordoñez viole ainsi la législation colombienne qui spécifie que seul le président de la République peut agir ainsi.  Mais le président Santos ne se prononce pas.

 

Le procureur général est un allié de l'oligarchie colombienne (grands capitalistes, propriétaires fonciers, commerçants) et d'Alvaro Uribe Velez, ex-président de la Colombie.

 

L'oligarchie colombienne est l'une des plus réactionnaires et sanglantes d'Amérique latine, notamment depuis 1948, déclenchement par l'assassinat de Gaitan, leader libéral, du phénomène de la "Violencia" (guérillas conservatrices et libérales, puis paysannes, groupes anti-guerrilla paramilitaires, suivi par une vague de massacres et d'assassinats selectifs).

 

L'ex-président Uribe est l'un des dirigeants les plus sanguinaires du sous-continent : il a été lié aux groupes paramilitaires, qui ont massacré des milliers de paysans pauvres afin de créer la terreur (têtes brisés à coups de masse, mains coupées à la machete, membres tranchés à la scie à chaîne) et les faire fuir pour voler leurs terres, déplaçant ainsi entre 4 et 5 millions de paysans pauvres.

 

De quoi le procureur général accuse Gustavo Petro?

 

Il accuse Petro d'avoir manqué à ses devoirs lors de la crise des ordures, qui a duré 3 jours.

 

Mais ce que le procureur général c'est que la crise des ordures est due au sabotage, par les propriétaires des entreprises de collecte d'ordures, auxquels Petro avait enlevé les contrats.  Petro a dû acheter des camions usés aux États-Unis et a résolu la crise.

 

Pour comprendre ce qui se passe, il faut comprendre de quel "crimes" Gustavo Petro est accusé par l'oligarchie colombienne et la mafia politique, économique, médiatique qui contrôle le pays :

 

- quand Petro est devenu maire, la corruption régnait à l'Hôtel de ville de Bogotá.  Le «Cartel des contrats», mafia de conseillers municipaux et de dirigeants d'entreprises privées, volaient le budget municipal.  Petro a dénonce le Cartel et a envoyé plusieurs conseillers corrompus en prison;

 

- la collecte des ordures était autrefois effectuée par les employés de la Ville.  Mais le maire Andrés Pastrana, de l'oligarchie colombienne, avait privatisé ce service, en donnant des contrats à des entreprises privées;

 

- Devenu maire, Petro a annulé les contrats avec ces entreprises et a rétabli le service public de collecte des ordures.  Il s'est gagné de feroces ennemis en enlevant aux compagnies privées les contrats de collecte d'ordure, ce qui représente 2,4 milliards de dollars, que payait la Ville;

 

- Avant Petro, le système de transport public avait, lui aussi, été privatisé.  Devenu maire, Petro a évité la bataille titaninesque de collectiviser les compagnies privées de flottes constituées de milliers de petits autobus (busetas) et du réseau du «Transmilenio», entre les mains des monopoles des transports.

 

Petro a préféré entreprendre la construction du métro public de Bogotá.  Il a obtenu l'établissement d'une compagnie mixte (capitaux français, de la Ville de Bogotá et de l'État colombien).  Le métro public transportera des milliers de voyageurs et briseral le monopole des compagnies privées de transport, en rendant le «Transmilenio» obsolète.

 

Par sa décision, le procureur général veut décréter la mort politique de Gustavo Petro.  La haine de l'oligarchie contre Petro est due à de nombreuses raisons :

 

En 1971, Petro, étudiant brillant, âgé de 19 ans, suite à la fraude électorale (Rojas Pinilla) avait rejoint la guérilla «M-19», guérilla non-communiste, plutôt symbolique.  Il avait été arrêté et torturé.

 

La guérilla M-19 avait été sauvagement décimée.

 

Petro avait proposé de la transformer en un parti politique légal.  Le Polo Democratico, menant une série de campagnes très dynamiques et efficace, avait obtenu une popularité très grande au sein du peuple.

 

 

Petro a été élu sénateur.  Au cours de ses 17 années au Sénat, il a nettoyé la Colombie :


- des banquiers corrompus du Banco del Pacifico.  Après avoir été dénoncé par Petro, les dirigeants ont disparu en emportant des milliards de dollars de ses clients et de l'État;


- de "parapoliticiens" (membres du Congrès liés aux bandes paramilitaires).  Il a envoyé une soixantaine de "parapoliticiens" en prison, mais ceux-ci ont été libérés.

 

Le gouvernement étatsunien a sauvé plusieurs leaders paramilitaires de procès pour massacres en demandant leur extradition aux États-Unis pour trafic de drogue.

 

En 2009, Petro s'est présenté comme candidat au titre de président du pays.

 

Pour sortir la Colombie d'une situation lamentable d'' exploitation, d'oppression, de pillage, de crise, de guerre civile, d'énormes inégalités sociales, misère, etc., Petro a élaboré le «Programme des 3 démocratisations» :

 

(1) démocratisation de la terre (remettre les terres volées aux paysans pauvres avec des compensation aux victimes);

 

(2) démocratisation de l'éducation (accès à toutes et à tous); et

 

(3) démocratisation du crédit (crédits aux paysans pauvres, aux travailleurs autonomes, aux étudiants pour le démarage d'entreprises, etc.).

 

Mais les médias, qui appartiennent en majorité à la famille Santos, ont manipulé l'information.  Ils ont mousse la campagne de Mokus (Vert) et laissant faussement croire que ce candidat gagnerait les élections.  Santos a été élu.

 

En 2010, Petro s'est présenté comme candidat au poste de maire et a gagné les élections. 

 

Depuis mardi le 10 décembre, des milliers de personnes manifestent dans la capitale en appui de Petro : étudiants, syndicats, organisations sociales, militants politiques, MOIR et la guérilla des FARC, qui, en ce moment, négocie avec le gouvernement à Cuba.

 

 __________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Actualités internationales
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada
  • Le blog de Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada
  • : But : Reconstruction d'un et d'un seul parti communiste au Canada, dans chaque pays et d'un et d'un seul Mouvement communiste international. À l'étape actuelle, la formation théorique-idéologique sur la doctrine de Marx et d'Engels, et de Lénine et de Staline est essentielle - (1) élaboration d'un programme d'études: (2) formation de cercles d'études marxistes-léninistes
  • Contact

Vidéo sur le 11 septembre 2001

Recherche

Hymne de l'U.R.S.S.

Images historiques

    Staline - imagesCAZWBVDE

                                                                                                                                                                                          Staline n'a pas quitté Moscou encerclée par les troupes nazies

Pages