Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 00:40

_______________________________________________________

 

QUELQUES DÉFINITIONS ET PRINCIPES DU MARXISME-LÉNINISME

 

«Manuel de formation»

Ligue communiste (marxiste-léniniste) du Canada

Montréal, 1978

 _______________________________________________________


Page 16 - La définition marxiste de communisme, prolétariat et bourgeoisie

(Engels - Principes du communisme - 1847)

 

Page 18 - L'unité du peuple dans la lutte contre la bourgeoisie

(Staline - La Révolution d'Octobre et la question des couches moyennes - 1823)

 

Page 20 - L'histoire de toute société divisée en classes est celle de la lutte de classes

(Marx / Engels - Manifeste du Parti communiste - 1848)


Page 27 - La crise économique montre les limites de la direction bourgeoise de la société

(Marx / Engels - Manifeste du Parti communiste - 1848)


 

Page 28 - La naissance, le développement et le déclin de la bourgeoisie

 

(Marx / Engels - Manifeste du Parti communiste - 1848)

 

 

Page 32 - Le prolétariat, seule classe capable de diriger tous ceux qui s'opposent à la bourgeoisie

(Marx / Engels - Manifeste du Parti communiste - 1848)


Page 33 - La chute de la bourgeoisie et la victoire du prolétariat sont également inévitables

(Marx / Engels - Manifeste du Parti communiste - 1848)

 

Page 38 - La théorie de la plus-value dévoile l'essence de l'exploitation capitaliste

(Engels - Karl Marx - 1877)

 

Page 40 - La crise capitaliste ne peut être réglée que par la révolution socialiste

(Lénine - Les leçons de la crise - 1901)

 

Page 44 - La crise en est une de surproduction

(Engels - Socialisme utopique et socialisme scientifique - 1880)

 

Page 46 - La bourgeoisie est incapable de trouver des solutions aux contradictions du capitalisme et de la crise économique

(Engels - Socialisme utopique et socialisme scientifique - 1880)

 

Page 48 - Seule la prise en main par le prolétariat des forces productives et du pouvoir d'État peut mettre fin aux crises

(Engels - Socialisme utopique et socialisme scientifique - 1880)

 

Page 51 - Les conditions historiques de la prise de pouvoir par le prolétariat existent dès maintenant

(Engels - Socialisme utopique et socialisme scientifique - 1880)

 

Page 54 - L'inévitabilité historique de la destruction du capitalisme par le prolétariat

(Engels - Socialisme utopique et socialisme scientifique - 1880)

 

Page 60 - L'État capitaliste est la dictature de la bourgeoisie sur le prolétariat

(Lénine - Thèses sur la démocratie et la dictature - 1919)


Page 64 - L'État est le produit de contradiction entre classes inconciliables

(Lénine - L'État et la révolution - 1917)

 

Page 68 - L'État est une machine de répression par laquelle une classe en domine une autre au moyen de la police, de l'armée et des prisons


Page 70 - La lutte de classe mène à la dictature du prolétariat, le pouvoir d'État révolutionnaire


Page 76 - La lutte armée est essentielle au triomphe de la révolution prolétarienne

_______________________________________________________

 

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 23:33

_______________________________________________________

 

Lénine - Contre les populistes et la terreur individuelle

 

Histoire du Parti communiste (bolchévik) de l'U.R.S.S.

Moscou, 1949 - Page 13 et 14

http://www.communisme-bolchevisme.net/download/Staline_Histoire_du_PC_Bolchevik_de_l_URSS.pdf


Quelques principes du léninisme

_______________________________________________________


« Avec le développement du capitalisme en Russie, la classe ouvrière devenait une force d'avant-garde imposante, capable d'une lutte révolutionnaire organisée. Or les populistes ne comprenaient pas le rôle d'avant-garde de la classe ouvrière. Les populistes russes considéraient à tort que la principale force révolutionnaire était non pas la classe ouvrière,

mais la paysannerie ; que l'on pouvait renverser le pouvoir du tsar et des propriétaires fonciers par les seules « révoltes » paysannes. Les populistes ne connaissaient pas la classe ouvrière ; ils ne comprenaient pas que sans être alliés à la classe ouvrière et sans être dirigés par elle, les paysans ne pourraient pas à eux seuls vaincre le tsarisme et les propriétaires fonciers. Les populistes ne comprenaient pas que la classe ouvrière était la classe la plus révolutionnaire et la plus avancée de la société.


Ils avaient d'abord essayé d'entraîner les paysans à la lutte contre le gouvernement tsariste. Dans ce but, la jeunesse intellectuelle révolutionnaire, revêtue de l'habit paysan, s'en était allée dans les campagnes, « au peuple » comme on disait alors. D'où le nom de «populistes». Mais ils ne furent pas suivis par les paysans, que du reste ils ne connaissaient ni ne comprenaient comme il faut. La plupart des populistes furent arrêtés par la police. Les populistes résolurent alors de poursuivre la lutte contre l'autocratie tsariste par leurs seules forces, sans le peuple » ce qui aboutit à des fautes encore plus graves.


La société secrète populiste « Narodnaia Volia » [Volonté du peuple] prépara la mise à mort du tsar. Le Ier mars 1881, les narodovoltsy tuèrent d'une bombe le tsar Alexandre II. Mais cet acte ne fut d'aucune utilité pour le peuple. On ne pouvait, par l'exécution de personnes isolées, renverser l'autocratie tsariste, ni anéantir la classe des propriétaires fonciers. La place du tsar fut prise par un autre, Alexandre III, sous lequel la vie des ouvriers et des paysans devint encore plus dure.


La voie choisie par les populistes pour lutter contre le tsarisme, celle des attentats isolés, de la terreur individuelle, était fausse et nuisible à la révolution. La politique de terreur individuelle s'inspirait de la fausse théorie populiste des « héros » actifs et de la « foule » passive, qui attend les exploits de ces « héros ». Cette fausse théorie prétendait que seules

les individualités d'élite font l'histoire, tandis que la masse, le peuple, la classe, « la foule », comme s'exprimaient dédaigneusement les écrivains populistes, est incapable d'actions conscientes, organisées ; qu'elle ne peut que suivre aveuglément les « héros ». C'est pourquoi les populistes avaient renoncé à l'action révolutionnaire de masse au sein de la paysannerie et de la classe ouvrière et étaient passés à la terreur individuelle. Les populistes amenèrent un des plus grands révolutionnaires de l'époque, Stépan Khaltourine, à abandonner le travail d'organisation d'une Union ouvrière révolutionnaire pour se consacrer entièrement au terrorisme.


Les populistes détournaient l'attention des travailleurs de lu lutte contre la classe des oppresseurs), en exécutant — sans profit pour la révolution — des représentants isolés de cette classe. Ils entravaient le développement de l'initiative révolutionnaire et de l'activité de la classe ouvrière et de la paysannerie.


Les populistes empêchaient la classe ouvrière de comprendre le rôle dirigeant qu'elle devait jouer dans la révolution et freinaient la création d'un parti indépendant pour la classe ouvrière.

 

Bien que l'organisation secrète des populistes eût été détruite par le gouvernement tsariste, les conceptions populistes se maintinrent longtemps encore parmi les intellectuels d'esprit révolutionnaire. Ce qui restait de populistes résistaient opiniâtrement à la diffusion du marxisme en Russie, empêchaient la classe ouvrière de s'organiser.

 

Aussi le marxisme ne put-il croître et se fortifier en Russie qu'en luttant contre le populisme. C'est le groupe « Libération du Travail » qui engagea la lutte contre les conceptions erronées des populistes ; il montra tout le tort que leur doctrine et leurs procédés de lutte causaient au mouvement ouvrier.

 

Dans ses écrits contre les populistes, Plékhanov a montré que leurs conceptions n'avaient rien de commun avec le socialisme scientifique, malgré le titre de socialistes qu'ils se donnaient.


Plékhanov fut le premier à faire la critique marxiste des idées erronées des populistes. Portant à leurs conceptions des coups qui frappaient juste, Plékhanov développa en même temps une brillante défense des conceptions marxistes.»

_______________________________________________________

 

QUELQUES PRINCIPES DU LÉNINISME

_______________________________________________________

 

«Manuel de formation» de la Ligue communiste (marxiste-léniniste) du Canada, Montréal, 1978

 

Page 18 - L'unité du peuple dans la lutte contre la bourgeoisie

 

Page 27 - La crise économique montre les limites de la direction bourgeoise de la société

 

Page 32 - Le prolétariat, seule classe capable de diriger tous ceux qui s'opposent à la bourgeoisie

 

Page 33 - La chute de la bourgeoisie et la victoire du prolétariat sont également inévitables

 

Page 60 - L'État capitaliste est la dictature de la bourgeoisie sur le prolétariat

 

Page 64 - L'État est le produit de contradiction entre classes inconciliables

 

 

Page 68 - L'État est une machine de répression par laquelle une classe en domine une autre au moyen de la police, de l'armée et des prisons


Page 70 - La lutte de classe mène à la dictature du prolétariat, le pouvoir d'État révolutionnaire


Page 76 - La lutte armée est essentielle au triomphe de la révolution prolétarienne

_______________________________________________________

 


Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 20:31

Lénine - Recueils de textes de Lénine :

 

(1) Lénine - Sur les questions de programme;

(2) Lénine et  l'organisation - 1928 - bureau d'édition, de diffusion et de publicité;

(3) Lenine, Staline, Mao Tsé-toung - Sur la presse communiste;

(4) Recueil de textes de Lénine sur l'alliance entre le prolétariat et la paysannerie - Trouver le titre exact] - URSS

(5) Recueil de textes sur la politique extérieure de l'URSS - Trouver le titre exact - URSS

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 20:23

Débat entre 2 lignes en économie - (1) socialisme (Lénine et Staline) Manuel d'économie politique» de l'URSS et et (2) "Démocratie nouvelle" - «Mao Tsé-toung et la construction du socialisme»

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 13:25

______________________________________________

 

Citation - Lénine - Les partis communistes doivent combiner le travail légal et le travail illégal

______________________________________________

 

«Dans tous les pays, même les plus libres, les plus «légalistes» et les plus «pacifiques», c'est-à-dire où la lutte des classes est la moins aiguë, le temps est venu pour chaque parti communiste de considéerer comme absolument indispensable de combiner systématiquement le travail légal et le travail illégal, l'organisation légale et l'organisation illégale.»

 

[V. Lénine, OEuvres, éd. alb., t. 31, p. 211]

_____________________________________________

 

Commentaires d'Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - 05-12-2013 :

 

Les attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux États-Unis ont été organisées par un «gouvernement secret» au sein du gouvernement (Voir notre article dans ce blog).

 

Une grande similitude existe entre les attentats du 11 septembre 2001, dont la responsabilité a été jetée sur de prétentus "terroristes arabes", et l'incendie du parlement allemand (Reichstag) en 1933, dont la faute fut jetée sur les communistes.

 

Les deux buts de ces deux attentats étaient :

 

(1) d'instaurer un régime fasciste (lois soi-disant "anti-terroristes" dans le monde entier, Loi patriote (sous Bush), National Defense Authorization Act, etc. (sous Obama);

 

(2) d'avoir un prétexte pour envahir, occuper et piller les pays riches en pétrole, en matières premières et importants pour leur stratégie qui vise l'hégémonie mondiale du bloc impérialiste dirigé par les États-Unis (pays de l'OTAN).

 

Les communistes, qui ont démasqué le révisionnisme moderne (Browder et Tim Buck, Tito, Khrouchtchev, Togliatti, les "eurocommunistes", etc.) et commencent à reconstruire le mouvement communiste au Canada et dans d'autre pays, ainsi que le Mouvement communiste international, doivent, comme le dit Lénine, combiner le travail légal et le travail illégal, tout d'abord pour éviter la répression.  Cela veut dire que les communistes doivent continuer leur travail d'agitation-propagande, de publication de journaux et de tracts.  Il doit y avoir des «membres ouverts» et des «membres fermés».  

______________________________________________

 

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 13:10

______________________________________________

 

Enver Hoxha - Extraits du livre «L'eurocommunisme c'est de l'anticommunisme» - Tirana, Albanie, 1980

[Ce livre ce trouve dans : www.communisme-bolchevisme.net]

______________________________________________

 

 

______________________________________________

 

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 13:56

Histoire - Les modes de production

 

Engels - L'origine de la famille, de la propriété et de l'État

 

1) le communisme primitif

2) le mode de production basé sur l'esclavage (Empires mésopotamiens, Égypte, Grèce antique, empire romain, etc.)

3) le féodalisme

4) le capitalisme - capitalisme concurrentiel - capitalisme monopoliste ou impérialisme, phase surpême du capitalisme

5) le socialisme

6) le communisme - 2ème phase du socialisme - la disparition des classes sociales entraine le dépérissement de l'État (disparition de l'État)

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 13:42

Opportunisme de droite et opportunisme de "gauche"

 

AA : dans les deux cas, il s'agit d'une forme de paresse :

 

- opportunisme de droite - s'appuyer sur la bourgeoisie

 

- opportunisme de "gauche" - ne pas faire un travail profond, réfléchi, énergique :

(1) un travail théorique (analyse, diffusion, formation, etc.) et

(2) un travail sur le plan de la pratique (organisation, réunions, publication, conférence, luttes, etc.)

 

Lire : Lénine - avril-mai 1920 - «La maladie infantile du communisme ("Le gauchisme")»

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 13:23

Lénine - Avril-mai 1920 - «La maladie infantile du communisme («le gauchisme»)

 

- Opportunisme de droite

- Opportunisme de "gauche" :

esprit révolutionnaire petit-bourgeois, anarchisme

 

Page 15 - «Il est un fait théoriquement bien établi pour les marxistes, et entièrement confirmé par l'expérience de toutes les révolutions et de tous les mouvements révolutionnaires d'Europe, c'est que le petit propriétaire, le petit patron (type social très représenté, formant une masse importante dans bien des pays d'Europe) qui, en régime capitaliste, subit une oppression continuelle et, très souvent, une aggravation terriblement forte et rapide de ses conditions d'existence et la ruine, passe facilement à un révolutionnarisme extrême, mais est incapable de faire preuve de fermeté, d'esprit d'organisation, de discipline et de constance.  Le petit bourgeois, «pris de rage» devant les horreurs du capitalisme, est un phénomène social propre, comme l'anarchisme, à tous les pays capitalistes.  L'instabilité de ce révolutionnarisme, sa stérilité, la propriété qu'il a de se changer rapidement en soumission, en apathie, en vaine fantaisie, et même en engouement «enragé» pour telle ou telle tendance bourgeoise «à la mode», tout cela est de notoriété publique.  Mais la reconnaissance théorique, abstraite de ces vérités ne préserve aucunement les partis révolutionnaires des vieilles erreurs qui reparaissent toujours à l'improviste sous une forme un peu nouvelle, sous un aspect ou dans un décor qu'on ne leur connaissait pas encore, dans une ambiance singulière, plus ou moins originale.»

 

Lénine - Sur les compromis - Comment les révisionnistes utilisent «La maladie infantile du communisme (le "gauchisme")» pour déformer les principes de Lénine - Fergus McKean - «Communisme versus opportunisme» 1946 - Les presses de l'unité, Montréal, 1980 - Page 82 :

«[...]   L'aspect tragique de ce phénomène réside en ce que les révisonnistes ont été capables de trouver des phrases de Lénine dans «gauchisme» qu'ils ont utilisé pour déformer les enseignements de Lénine concernant l'attitude que les communistes doivent prendre à l'égard des compromis.

Lénine ne considérait certainement pas les compromis nécessairement comme une vertu.  Il a dénoncé certaines formes de compromis comme des trahisons complètement inadmissibles à l'égard de la classe ouvrière.  Lénine a signalé qu'il ne peut y avoir de compromis, mais qu'au contraire on doit mener une lutte sans compromis pour ces principes.

«Le terme compromis», écrit Lénine, «implique en politique qu'on abandonne, qu'on renonce à certaines de nos revendications en s'entendant avec un autre parti» [Lenin - Selected Works, Vol. III, p. 208]

 Et il ajoute :

«Engels soutenait que «les circonstances forcent souvent un parti combatif à faire des compromis» et qu'il est ridicule de refuser de «s'arrêter à des stades intermédiaires» en toutes circonstances.

La tâche d'un vrai parti révolutionnaire n'est pas de refuser tout compromis mais bien d'être en mesure de rester fidèle à ses principes lorsque des compromis s'imposent, de ne pas trahir son but révolutionnaire, sa tâche de préparer la voie à la révolution, d'éduquer les masses pour assurer le triomphe de la révolution.» (Idem, p. 208).

 

Dans Le "gauchisme", Lénine traite des formes suivantes de compromis :

1) Ceux que la classe ouvrière est obligée de faire pour éviter une défaite complète.

2) Ceux avec des groupes, des sections, des organisations et des partis de la petite bourgeoisie, particulièrement des paysans et ceux de la classe ouvrière sous une direction réformiste, afin de les gagner, de s'assurer des alliés et vaincre la bourgeoisie.

3) Ceux avec la bourgeoisie d'un certain État, dont les intérêts coïncident momentanément avec ceux d'un État prolétarien, contre la bourgeoise d'un troisième État.

4) Ceux avec sa propre bourgeoisie dans un pays capitaliste dans un pays capitaliste avancé constituent une trahison perfide contre la classe ouvrière.

À propos du premier type de compromis, Lénine dit :

«Tout prolétaire a connu des grèes, a connu des "compromis" avec les oppresseurs et les exploiteurs exécrés, lorsque les ouvrier étaient contraints à reprendre le travail sans avoir rien obtenu, ou en acceptant la satisfaction partielle de leurs revendication» (Le "gauchisme", p. 62)

Lénie a aussi cité un exemple spécifique d'un tel compromis par la nouvelle République soviétique and son Armée rouge n'était pas encore consolidée, que son peuple était épuisé et que la retraite était nécessaire afin de s'assurer un temps de répit.  Ce fut le traité de Brest-Litovsk en vertu duquel les États baltiques et l'Ukraine furent cédés aux Allemands, parce que les troupes étaient incapables d'arrêter l'avance allemande.  Concernant ce compromis, Lénine a écrit : «Ce fut effectivement un compromis avec les impérialistes, mais ce fut un comprimis qui, en raison des circonstances, était obligatoire».  (Ibid. p. 21)

[...]

Fergus McKean, «Opportunisme versus opportunisme», traduction en français par EN LUTTE!, Montréal, 1980

Quelques notes de «Reconstruction communiste Canada» :

 

Le livre de Fergus McKean est d'une importance cruciale pour les véritables communistes d'aujourd'hui, les camarades qui veulent reconstruire le Parti communiste du Canada.  Nous publierons le livre de McKean dès que nous disposerons d'une copie numérisable de ce livre.

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 12:19

Révolutionnarisme et réformisme

 

Comment (1) par la répression et (1) par la corruption des dirigeants réformistes de la classe ouvrière [Voir «L'impérialisme (...) » de Lénine ] la bourgeoisie se maintient encore

Repost 0
Published by Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada - dans Théorie marxiste-léniniste
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada
  • Le blog de Antonio Artuso - Reconstruction communiste Canada
  • : But : Reconstruction d'un et d'un seul parti communiste au Canada, dans chaque pays et d'un et d'un seul Mouvement communiste international. À l'étape actuelle, la formation théorique-idéologique sur la doctrine de Marx et d'Engels, et de Lénine et de Staline est essentielle - (1) élaboration d'un programme d'études: (2) formation de cercles d'études marxistes-léninistes
  • Contact

Vidéo sur le 11 septembre 2001

Recherche

Hymne de l'U.R.S.S.

Images historiques

    Staline - imagesCAZWBVDE

                                                                                                                                                                                          Staline n'a pas quitté Moscou encerclée par les troupes nazies

Pages